PHOTOS ET VIDEOS

Photos assemblée générale du 06 janvier 2018

Appareil photo                                                                                       appareil photo gii
 Voici quelques photos gracieusement fournies par Maryse SOBIACK
Correspondante de presse La Montagne Quartier Nord


phrase du jour 

 

"Le travail d'un pilier passe beaucoup par la tête." (Pascal Ondarts)



  

Danielle, adhérente des vignerons, collectionne les articles sur l'ASM

la montagne

En hommage à son mari, Danielle collectionne les articles sur l'ASM

 portrait de danielle teyssier 3359637
 
Pour permettre à son mari malade de suivre l'ASM jusqu'à la fin de ses jours, Danielle Teyssier a commencé à collectionner les coupures de presse sur les jaune et bleu. Aujourd'hui, elle est passionnée de rugby.

À chaque fois que l'ASM joue au "Michelin", Danielle Teyssier est dans les tribunes. Cette habitante de Chappes suit aussi ses protégés à l'extérieur. Le 26 août, elle sera à Bordeaux pour la reprise du Top 14, avec l'un de ses 189 cahiers dans son sac.

Cette habitude remonte au 1er juillet 2012. Son mari, René, souffre depuis trois ans du syndrome de Steele-Richardson, une maladie neurodégénérative. Vivant en lit médicalisé depuis de nombreux mois, l'homme ne peut plus se rendre sur les terrains de rugby. La situation empirant, il n'est même plus en mesure de lire le journal et de s'informer sur son équipe favorite.

 

"Ça m'a permis de conserver un but dans la vie"

Danielle Teyssier (à propos de ses cahiers)

"J'ai alors commencé à découper les articles de La Montagne pour être en mesure de lui dire contre qui jouait l'ASM et quel était le résultat de la rencontre", raconte sa femme. Très vite, elle croule sous les coupures de presse, diversifie ses sources de lecture avec Sports Auvergne ou le Midi Olympique et reçoit même des articles internet grâce à ses amis Bernadette et François.

Depuis, René s'en est allé en 2015, Danielle a repris la passion de son mari pour l'ASM, elle occupe sa place en tribune Auverne une dizaine de places derrière les poteaux et surtout elle continue à enrichir sa collection de cahiers. "Ça m'a permis de conserver un but dans la vie", confie cette ancienne commerçante, à la retraite depuis une dizaine d'années. Et de rendre un bel hommage à René.

Ludovic Aurégan

Article sur le site de "La montagne" => 9795



 

Publicité: